Les normes de l’eau potable

Une eau potable est une eau que l’on peut boire sans risque pour la santé. Afin de définir précisément une eau potable, des normes ont été établies qui fixent notamment les teneurs limites à ne pas dépasser pour un certain nombre de substances nocives et susceptibles d’être présentes dans l’eau. Le fait qu’une eau soit conforme aux normes, c’est-à-dire potable, ne signifie donc pas qu’elle soit exempte de matières polluantes, mais que leur concentration a été jugée suffisamment faible pour ne pas mettre en danger la santé du consommateur.

Selon ces normes, une eau potable doit être exempte de germes pathogènes (bactéries, virus) et d’organismes parasites, car les risques sanitaires liés à ces micro-organismes sont grands. Elle ne doit contenir certaines substances chimiques qu’en quantité limitée : il s’agit en particulier de substances qualifiées d’indésirables ou de toxiques, comme les nitrates et les phosphates, les métaux lourds, ou encore les hydrocarbures et les pesticides, pour lesquelles des  » concentrations maximales admissibles  » ont été définies. À l’inverse, la présence de certaines substances peut être jugée nécessaire comme les oligo-éléments indispensables à l’organisme.

Une eau potable doit aussi être une eau agréable à boire : elle doit être claire, avoir une bonne odeur et un bon goût. Pour avoir bon goût, il lui faut contenir un minimum de sels minéraux dissous (de 0,1 à 0,5 gramme par litre), lesquels sont par ailleurs indispensables à l’organisme. Enfin, elle ne doit pas corroder les canalisations afin d’arriver propre à la sortie des robinets.

L‘eau potable dans l’interco en quelques chiffres

21 captages
54 réservoirs de 10 à 2000 m3
70 pompes : forages, puits
486 km de réseau hors branchement
1,3 millions de m3 d’eau consommée
1,9 millions de m3 d’eau distribuée

Extraire page 1

Arrêtés préfectoraux de Déclaration d’Utilité Publique pour les captages d’eau potable commune de Caseneuve

« Dans le cadre de la protection et la détermination des aires d’alimentation des captages d’eau potable de la commune de Caseneuve, des arrêtés préfectoraux de Déclaration d’Utilité Publique en date du 27 janvier 2017 ont été établis pour la source des Naïsses, le forage Merle et la source de la Pourraque. Ces arrêtés instaurent et règlementent les périmètres de protection de ces 3 captages d’eau potable afin de protéger les ressources en eau destinée à la production et à la distribution d’eau destinée à la consommation humaine. »

Consultez le détails des arrêtés :