ecole de musique

Un conservatoire rénové au service du plus grand nombre

D’importants travaux ont été effectués au conservatoire de musique intercommunal. Le bâtiment
rénové est inauguré le 16 mai 2015.  Marie Rambaud, vice-présidente en charge de la culture et du conservatoire de musique nous en explique le contexte.

Marie Rambaud2

Pouvez-vous nous rappeler comment ce conservatoire a été créé ?

Son parcours est une histoire de musiciens. En 1971, une école de musique municipale est créeée à Apt. Sous l’impulsion de son directeur René Métayer, elle se structure et acquière, au fil des ans, une sérieuse réputation grâce à la qualité de son enseignement.

En 1986, elle a déménagé dans une partie des anciens bâtiments de l’hôpital d’Apt, avenue Philippe de Girard. En septembre 2008, la gestion de l’école de musique a été transférée de la ville d’Apt à la communauté des communes. Un nouveau projet d’établissement est élaboré pour cinq ans, définissant les grandes orientations pédagogiques et structurelles dans sa nouvelle dimension : celle de l’intercommunalité.

Pourquoi des travaux ont-ils été effectués ?

Les travaux conduits depuis un an dans ce bel édifice de la fin du XVIIIe siècle, pour un montant de 700 000 euros, étaient nécessaires. Le conservatoire dispose maintenant d’une surface de 1000 m² répartis sur quatre étages. Huit salles de cours ont été aménagées dont une salle de 70 m² adaptée à l’accueil de groupes d’enfants et aux pratiques d’orchestre. L’accessibilité et la sécurité ont été mises aux normes et l’esthétique n’a pas été négligée. Une salle des professeurs favorise les échanges pédagogiques.  La chapelle baroque a été aménagée en salle de spectacle d’une capacité de 100  personnes avec des loges pour les artistes. Avec son amélioration technique (son et lumières) et l’installation d’un orgue à tuyaux, elle devient un lieu adapté pour la diffusion de  concerts de qualité et accessible aux associations culturelles locales.

Comment l’école de musique est-elle devenue un conservatoire ?

Cela tient sans doute à la personnalité du directeur, Michel Rey qui, après avoir été professeur de percussions et de formation musicale dans cet établissement entre 1988 et 1995, en a pris la direction, cherchant à favoriser avant tout l’épanouissement individuel et l’ouverture à de nouvelles pratiques. Il a su motiver une équipe d’enseignants qualifiés, et défendre un projet d’établissement remarquable, qui a permis en 2011 sa reconnaissance par l’État en Conservatoire à rayonnement intercommunal. Le seul du département ! Ce label reconnait un enseignement spécialisé de proximité, dynamique, performant et adapté aux spécificités culturelles, sociales et économiques du territoire. Il donne également aux diplômes obtenus une valeur nationale.

ecole de musique

La formation à la musique n’est-elle pas réservée à une élite ?

L’ambiance qui prévaut aujourd’hui au conservatoire est sûrement un condensé de l’histoire de cette structure. L’esprit créatif, ludique et familial qui y règne n’entame en rien la rigueur des apprentissages, ni celle de la gestion. De la rigueur, il en faut beaucoup côté cour pour que côté jardin tout se passe avec fluidité.

Le conservatoire favorise l’accès à la pratique, à la connaissance et à la diffusion de la musique au plus grand nombre sur notre territoire. Plus de 400 élèves viennent au conservatoire, 1300 enfants des  écoles élémentaires du territoire bénéficient d’un enseignement spécifique.

L’établissement est ouvert sur l’extérieur. Il élabore des projets culturels en lien avec différents partenaires : les écoles de musique de Sorgues, de Bretagne, le conservatoire d’Avignon, le centre social Lou Pasquier, la MJC, le Vélo Théâtre, etc. Avec près de trente manifestations dans l’année, le conservatoire s’inscrit comme l’un des acteurs essentiels de la vie musicale en amateur du territoire

Ce pôle de compétences exceptionnel n’a cessé d’ouvrir aussi une carrière artistique professionnelle à de nombreux enfants du pays d’Apt.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Il reste à élaborer le nouveau projet d’établissement qui aura comme ambitions de  favoriser la  pratique musicale en amateur, de tisser une collaboration plus étroite avec les écoles, collèges et lycées et d’adapter son enseignement aux nouvelles technologies. Ses missions se caractérisent par un savoir-faire musical et pédagogique de grande qualité où se conjuguent convivialité, exigence,  et innovation.

Ce conservatoire est une belle aventure !

Nous pouvons être fiers du résultat de ce travail de fond accompagné depuis plus de quarante années par les élus locaux qui ont cru aux porteurs de cette dynamique et leur en ont donné les moyens.

Au nom des élus du conseil intercommunal, je remercie toute l’équipe du conservatoire et son directeur, les élèves jeunes et adultes, l’association Diapason, Monique Morel et Viviane Dargery,  élues actives des deux derniers mandats, le conseil général, la région PACA, la DRAC, l’Éducation nationale, l’architecte M. Jonathan et tous  les corps de métiers. Ils ont tous œuvré pour rendre exceptionnel ce qui  se vit ici autour de LA
MUSIQUE !

Grace à eux l’aventure du sensible, les nourritures de notre vie intérieure se cultivent et se donnent ici !  L’avenir de nos jeunes nous motive tous pour l’essentiel !

« La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent »  Pablo Casals, artiste, compositeur, musicien, violoncelliste, 1876-1973