SONY DSC

Il avait une passion, il en a fait un métier

SONY DSC

Brice Leduc est assistant de petite enfance à la Baleine bleue. Son parcours familial et professionnel l’ont amené à ce poste. Ses qualités personnelles et les formations acquises contribuent à l’épanouissement des enfants dont il a la charge.

Malgré les exigences de parité, un homme dans une crèche peut contrarier quelques idées reçues. Pourtant Brice Leduc, 35 ans, marié, père de deux petites filles, solidement campé sur son mètre quatre-vingt-dix, affiche une sérénité, une douceur et une tranquillité qui mettent immédiatement les tous petits en confiance. Quatre jours par semaine il vient de Gargas où il réside, à Céreste où il travaille en qualité d’assistant de petite enfance à la Baleine bleue.

CAP petite enfance

Titulaire du Bac S et d’une licence de géographie, Brice souhaitait devenir instituteur et a passé le concours de recrutement de professeurs des écoles. Il sera surveillant dans un lycée pendant quatre ans. Sa vie prendra une autre voix au détour d’une formation au Greta. On lui propose alors de passer un CAP petite enfance et c’est le déclic, ou plus exactement la révélation. Il peut consacrer son activité professionnelle à ce qui a toujours occupé une grande place dans sa vie : le soin aux tout-petits.

Expérience familiale

Les hasards de l’existence ont voulu que Brice, issu d’une fratrie de quatre enfants s’occupe de sa jeune sœur afin d’aider sa maman veuve prématurément. «Nous étions quatre avec chacun cinq ans d’écart. J’ai appris très tôt à changer des couches, donner des biberons et veiller à la sécurité. Cela ne m’a jamais pesé, bien au contraire.
J’aimais beaucoup m’occuper d’elle, j’ai pris l’habitude. Il n’y a qu’avec mes petites filles, dit-il malicieux, que je laisse un peu faire leur maman ».

Professionnalisme

Si la petite enfance était une passion, elle est devenue un métier. Elle exige de mettre en œuvre des compétences spécifiques que la formation, mais aussi l’expérience, permettent d’acquérir. Brice travaille depuis huit ans auprès de bébés et d’enfants. D’abord dans une crèche à Loriol dans la communauté d’agglomérations Ventoux Comtat Venaissin, puis, dès son ouverture en juin 2012 à Céreste à la Baleine bleue. C’est un grand confort, confie-t-il, sur le plan relationnel d’avoir commencé l’aventure de la Baleine bleue tous ensemble. Cela a favorisé une grande cohérence entre nous, une entente qui profite aux enfants et à leur famille. La hiérarchie existe, bien sûr, mais nous nous sentons en harmonie auprès de Betty, la directrice, qui a comme nous, essuyé les plâtres de la Baleine bleue.

Devenir éducateur de jeunes enfants

Alors heureux Brice ? C’est certain. Son sourire doux et confiant en témoigne. Il consacre son temps aux enfants et aime s’occuper des nouveaux-nés comme des plus grands. Il apprécie la diversité de son travail à Céreste où la configuration des lieux ne permet pas de cloisonner les deux âges. Il partage son temps entre les jeux d’eau, la peinture, la pâte à modeler, les activités sensorielles, la cuisine, la musique, le chant… Il est conscient de la tâche éducative qu’il contribue à remplir avec l’équipe et les parents. A côté des soins, les temps de communication sont aussi très importants. Son ambition est de valider son expérience et les différentes formations qu’il a suivies – sur l’enfant porteur de handicap, le projet d’accueil individualisé, la communication, la bientraitance – afin de devenir plus tard éducateur de jeunes enfants. Ambition légitime mais qui ne le détourne pas du quotidien. Pour l’heure, alerté par les pleurs d’un garçonnet qui dispute son doudou à une fillette, il nous laisse, s’excusant d’un sourire. Pour Brice l’essentiel se joue, sur le tapis gris de la Baleine bleue.