Le label French Tech

C’est le nom d’un appel à projet lancé en novembre 2013 par la ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique Fleur Pellerin et d’Axelle Lemaire qui lui a succédé pour promouvoir le secteur numérique français à l’étranger et pour distinguer les métropoles françaises investissant dans le numérique.
L’objectif du label Métropole French Tech est de faire de la France entière un vaste accélérateur de startups : un réseau de quelques écosystèmes attractifs, les « Métropoles French Tech », qui concentrent tous les ingrédients (culture entrepreneuriale, talents, maitrise technologique, financement, etc.) répondant aux besoins des startups françaises, des investisseurs et des talents étrangers. Il est accompagné d’une enveloppe de 215 millions d’euros pour promouvoir cette marque et soutenir les jeunes entrepreneurs.
Une première vague de labélisation « Métropoles French Tech » avait été lancée en novembre 2014, récompensant Lyon, Nantes, Rennes, Aix-Marseille, Grenoble, Bordeaux, Toulouse, Montpellier et Lille.

Une deuxième vague de labélisation avait alors été annoncée pour 2015. C’est dans le cadre du programme national French Tech qu’une candidature Avignon-Arles-Nîmes s’est structurée autour de la thématique Numérique et Culture – French Tech Culture.
Faisant suite à la désignation de 9 Métropoles French Tech en novembre dernier, 4 nouvelles Métropoles French Tech ont été labellisées en juin 2015 : Brest Tech plus (Brest, Morlaix, Quimper et Lannion), Normandy French Tech (Rouen, Caen et Le Havre),  Lor’NTech (Metz, Nancy, Thionville et Epinal) et French Tech Côte d’Azur (Nice, Cannes, Grasse et Sophia-Antipolis).
Avignon et ses environs sont donc distingués à titre pilote comme « écosystème » thématique au label French Tech avec comme spécificité le domaine de la culture numérique. L’enjeu est de taille puisque qu’une manne financière abondera dans les meilleurs des sens : celui du développement avignonnais d’un tissu d’entreprises, celui de la formation et surtout celui de la création d’emplois

+ d’infos sur http://www.lafrenchtech.com